KRIMSKI AFON n°2/2002: article_Les héritiers..1

LES HERITIERS DES PRIVILEGES DE KHAN


CHERS FRÈRES ET SOEURS AU CRIST !


En Crimée, dans le défilé Mariampol, sur la place sacrée du monastère, de la plus ancienne place sacrée de tout le monde orthodoxe connu dès le VIII siècle du Noël christique, tente de tresser le nid du serpent du terrorisme. Dans notre mémoire sont encore présents les événements du 25 juillet 2001, quand la foule des Tatars de Crimée possédés et obsédé par l'esprit de l'haine, avec des pierres et des bâtons dans les mains se déchirait sur le territoire du monastère de la Sainte Dormition.

Les leaders malicieux des Tatars de Crimée ont poussé des gens affolés au débridement. Ils souhaitent et plus tard «attraper des poissons dans l'eau trouble » de l'hostilité et de la violence.

Notre pouvoir prudent va vers n'importe quelles concessions à la sauvagerie nationalistes.

Même un criminel qui a violé la légitimité le 25 juillet sur la terre sacrée de la chartreuse orthodoxe n'est pas puni. Personne n'a porté la responsabilité pour le sang versé ce jour là, pour les menaces explicites et les appels à la guerre. Au contraire, notre pouvoir capitule devant les terroristes prenant de l'audace, et continue les conversations polies dans les bureaux des fonctionnaires haut placés, et ceux-ci leur demande de ne pas s'inquiéter, ils sont livré hors la loi, qu’ ils ne veulent pas respecter, mais sont considérés, comme partie prenante du pouvoire.

Jusqu'à quand notre pouvoir démolira sans plainte, les oppressions on ne sais pas par qui est mandaté « Medjlissa » dans laquelle par la voie de la sélection habile, ont pénétré les nationalistes les plus effrénés. Jusqu'à quand nous regarderont, comment sur le plus ancien orthodoxe Tavrida, qui apportait la Russie la Lumière Sacrée de l'Orthodoxie, renaît le khanat illégal de Crimée par la couleur double, et des nouveaux seigneurs féodaux dans les billots aspiront à gouverner les esclaves slaves.

Chez les héritiers actuels des khans de Crimée sur l'armement le mensonge le plus sale.
Aujourd'hui ils ont levé la main sur sacré - sur le Coeur sacré de l'Orthodoxie de Crimée – le monastère de la Sainte Dormition. Leurs prédicateurs affirment sur la primogéniture des ancêtres tatars sur la terre sacrée orthodoxe au défilé de Mariampol.

C'est le mensonge impudent!

Les documents historiques confirment qu'avant l'invasion tatare qui ont apporté à la Russie ancienne et la Crimée orthodoxe les désastres incalculables, il y avait un établissement orthodoxe à la gorge de Mariampol' et le rocher sacré de la Dormition depuis longtemps cachait les ermites orthodoxes.

Dès temps de la visite de la Crimée par l'apôtre sacré Andreï Pervozvannym s’est tendu sur la chaîne des montagnes de Crimée la chaîne des villes de caverne, dans lesquelles jusqu'ici on ouvre les traces des croix orthodoxes sur les murs des cellules de cavernes.

Les croix semblables sont découvertes et dans les cavernes du monastère de la Sainte - Dormition.
Dès le VIII siècle les admirateurs des icônes des orthodoxes, chassés par les ennemis d’icones, déménagent à la Crimée et l'Orthodoxie depuis ce temps là éclaire pour toujours La Tavrida bénit.

début 1 suivante



La Laure de Crimée ©2007-2014


webmaster