KRIMSKI AFON n°2/2002: article_Les héritiers..2

L'orthodoxie ayant à la Tavrida la Primauté, était foulée aux pieds avec l'invasion des étrangers-Tatars, et nous connaissons, dans quelle oppression cruelle se trouvaient les croyants orthodoxes à l'ombre des minarets musulmans.
On renversait les croix, on détruisait les remparts de l’orthodoxie et humiliait le clergé orthodoxe. Les porteurs sacré de l’Orthodoxies-Grecs étaient obligées de quitter la Crimée sous la menace de la destruction complète. Mais il n'arrive pas à fâcher le Dieu, et la fête de l'Orthodoxie sur la terre de la Tavrida sacrée est revenue, et le joug tatar au-dessus de la Crimée était retiré aussi par le fer et par le feu, comme de la Russie Sacrée.

Les gens orthodoxes ne veulent pas le retour des temps de l'esclavage, la non-liberté et l'inégalité. Les gens orthodoxes ne veulent pas de nouveau payer le tribut aux héritiers du khanat de Crimée et gratuitement courber l’échine pour leurs enfants. Les gens orthodoxes ne veulent pas en se taisant regarder l'accord criminel des pouvoirs avec les extrémistes tatars.

Aujourd'hui les leaders malicieux des Tatars demandent des avantages sans précédent au peuple radical. Ils demandent le droit sans contrôle d'ordonner les fruits du travail d'autrui. Et à l'exemple de notre chartreuse, on peut voir que les héritiers des privilèges de khan veulent récolter la moisson là, où ils ne semaient pas, prendre là sans rien laisser. Assez du bavardage insolent sur le peuple radical! Radical dans la Crimée il y avait l’Orthodoxie, et nous sommes ses héritiers légitimes.

Les orthodoxes de la chose sacrée sont apparus dans la Crimée bien avant que dans le ciel obscurci de ?avrida se fasse entendre l’appel guttural des conquérants cruels.

On ne réussit pas à chasser les hôtes mal venu des limites de la Crimée. Plusieurs peuples de la Crimée avaient été anéanti et assimilés par les nouveaux venus. Et les seigneurs frais émoulus eux-mêmes se sont trouvés sous la domination d'autrui « l’empire Osman ». On ne peut pas admettre les altérations de l'histoire pour faire plaisir aux chefs malicieux tatars. On ne peut pas fouler la Vérité, car le Dieu n’est pas dans la force, mais dans la Vérité!

Admettrons-nous de céder aux appétits tatars avide de pouvoir ?

Arrêterons-nous le régime d'illégalité et l’arbitraire des nationalistes prenant de l'audace ?

Réussirons – nous à venir à bout des profanateurs des choses sacres orthodoxes ?

A affermir le Dieu de tous ceux qui se lèvent aujourd'hui sur la voie du serpent à sonnettes du terrorisme, contre ceux qui sèment le régime d'illégalité et mènent les peuples au précipice!

Nous adressons à la conscience du peuple de Crimée-Tatar, qu’on prepare aujourd'hui au nouvel abattoir sanglant. On vous a forcé à lancer des pierres sur la terre du monastère de la Saint Dormition, donner des coups de bâtons innocents – est-ce que c'est la page héroïque de votre lutte ?

Remettez-vous! Vous n’arriverez pas à contrarier la volonté de Dieu! Et si vous construisez votre règne sur l'humiliation de la chose sacrée orthodoxe, votre voie se trouvera à la ruine! Amen

Que Dieu se lève, que ses ennemis se dispersent!

début 2 fin



La Laure de Crimée ©2007-2014


webmaster