HISTOIRE: discription 8

De l’auteur :
         *Innokenti, archevêque de Khersson et de Tavrida, est un théologien remarquable, membre de l’Eglise Orthodoxe Russe et patriote de la Terre russe. De son nom civil, Ivan Alexéévitch Borisov. il est né dans la province d’Orlov en 1800, dans la famille d’un prêtre. Il a fait ses études au séminaire d’Orlov et au séminaire de Kiev> Il st devenu docteur en théologie et, depuis 1847, membre du Saint Synode. A des moments différents, il a été recteur du séminaire Saint Alexandre Nevski de Saint-Pétersbourg, recteur de l’Académie de Théologie de Kiev, et il a été aussi à la tête des diocèses de Vologda, de Kharkov, de Khersson et de Tavrida.
          L’archevêque Innokenti s’est distingué par son talent d’orateur, par l’étendue de ses connaissances et par le grand nombre d’œuvres écrites. L’amour du serviteur du Christ pour ses fidèles s’est manifesté vivement et avec ardeur pendant les événements redoutables de la guerre de Crimée et la première défensive de Sébastopol en 1854-55. L’activité patriotique de l’archevêque Innokenti encourageait particulièrement le moral et l’esprit des défenseurs de la Patrie. Pour le service exemplaire rendu à l’Eglise et à la Patrie, il a été décoré plusieurs ordres et d’une croix en diamant destinée à être portée sur le froc. Il est décédé en 1857 à Odessa.
         *Depuis ce temps, le jour de la fête patronale, les Vigiles sont célébrées sur cette place. Ev. de st.Luc. Ch.12, p.32.


CHAPITRE III

STATUT ACTUEL DU MONASTERE DE LA DORMITION
Le monastère compte 50 ans depuis son ouverture. 13 supérieurs se sont succédé durant cette période :
Archimandrite Polycarpe (185-1853) ;
Archimandrite Mitrophane (1853-1854) ;
Archimandrite Véniamine (1854-1855) ;
Archimandrite Nicolaï (1855-1864) ;
Archimandrite Dionissi (1864-1868) ;
Hiéromoine Flaviane (1868-1869), aujourd’hui archevêque exarque de la Géorgie ;
Archimandrite Mikhaïl (1869-1871) ;
Hiéromoine Flaviane pour la deuxième fois (1871-1873) ;
Archimandrite Antoni (1873-1877) ;
Archimandrite Dionissi pour la deuxième fois (1877-1883) ;
Hiéromoine Evfimi (1883-1885) ;
Hiéromoine Guérman (1885-1887) ;
Higoumène André (1887-1890),
Archimandrite Isidore (1890-1900) ;
Higoumène de la Féodossia (du 26 sept.1900 au 6 févr.1901) ;
Hiéromoine Arkadi - depuis le 6 février 1901.

retour 8 suivante



La Laure de Crimée ©2007-2014


webmaster